Aspects sociaux, éthiques et environnementaux (ESG)

Exclusion sur base du produit

Actions et obligations d’entreprises de tabac ainsi que d’entreprises impliquées dans la production de mines antipersonnel, de bombes à fragmentation, d’armes à l’uranium appauvri et d’armes nucléaires.

Exclusion sur base du processus de production

Entreprises qui causent des dégâts directs et irrémédiables au milieu, qui pratiquent des tests sur animaux dans la production de cosmétiques et les entreprises dont plus de 30 % du chiffre d’affaire résulte de l’utilisation de combustibles fossiles.

Exclusion sur base de la conduite ou du comportement

Entreprises qui violent de façon répétée les principes du UN Global Compact.

Nous exclurons également les obligations de gouvernements qui n’auront pas ratifié les conventions et pactes internationaux suivants : la convention sur l’interdiction des armes chimiques, le pacte de non-proliferation des armes nucléaires, les accords relatifs aux droits de l’homme et les huit conventions relatives aux normes internationales du travail.

Dans ce cadre imposé par Amonis, les gestionnaires de portefeuille suivent et analysent les efforts réalisés par les entreprises de leur portefeuille en matière de politique ESG. Les gestionnaires peuvent également négocier une amélioration de ces efforts.

Fin 2019, près de 85% du portefeuille est estimé conforme à la politique ESG. En dépit des efforts réalisés par le secteur financier, les données ESG disponibles ne sont pas encore standardisées. Certains critères pouvant être subjectifs, l’application de la politique ESG se fera en tout cas sur base du principe « best effort »., Amonis OFP s’est engagé depuis longtemps déjà sur la voie des placements durables. La problématique est toutefois complexe et la définition des investissements durables n’est pas toujours exhaustive.

Pas d’intégration des risques en matière de durabilité dans le processus de prise de décision en matière d’investissement

Néanmoins, suite à l’entrée en application partielle du règlement européen du 27/11/2019 sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers et vis-à-vis ses définitions, Amonis prend la position de ne pas intégrer les risques en matière de durabilité dans son processus de prise de décision en matière d’investissement. 

Pas de prise en compte des incidences négatives des décisions d’investissement sur les facteurs de durabilité

Sur base de l’article 4, §1, b) du règlement européen du 27/11/2019 sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers, Amonis ne tient pas compte des incidences négatives des décisions d’investissement sur les facteurs de durabilité. 

L’absence de prise en compte repose sur le fait que le niveau de transparence exigé par le règlement européen ne tient pas compte de la taille de l’entreprise, du volume et de la nature de ses activités et que des investissements importants devraient être injectés pour mettre en œuvre les exigences du règlement européen. Cependant Amonis a déjà pris depuis 2001 et continue de faire appliquer les principes de sa politique ESG sur l’ensemble de ses portefeuilles.  

Dernière mise à jour de la page : 11/03/2021