Les infirmières et infirmiers conventionné(e)s qui exercent leur activité en dehors du milieu hospitalier et sous statut d’indépendant(e) à titre principal ont également droit aux avantages sociaux INAMI. Le principe de base est similaire à  celui appliqué aux autres professions : la convention mentionne un niveau maximum d’honoraires que vous vous engagez, en tant qu’infirmière ou infirmier conventionné(e), à respecter. À titre de compensation de cette limitation de vos revenus professionnels, l’Etat vous octroie un montant annuel  – appelé avantages sociaux INAMI – au moyen duquel vous financerez une couverture sociale complémentaire.

Comment obtenir vos avantages sociaux ?

  1. Vous recevez le formulaire de demande des avantages sociaux INAMI relatifs à l’année précédente. Il vous suffit de le compléter et le renvoyer à Amonis avant le 31 mars accompagné de l'attestation de votre caisse d'assurance sociale confirmant votre statut d'indépendant à titre principal.
  2. Amonis examine ces documents et les transmets à l’INAMI.
  3. Avant le 15 janvier de l'année suivante, vos avantages sociaux INAMI seront versés sur votre compte Amonis.

Attention : tout infirmier ou infirmière conventionné(e) n’a pas automatiquement droit aux avantages sociaux INAMI. Vous y avez droit si votre activité professionnelle donne lieu à au moins 33.000 euros de remboursement à vos patients et ceci dans le cadre de l’article 8 de la nomenclature. Au-delà de 150.000 euros remboursés vous n’y avez pas droit.

Total annuel remboursé à vos patients Montant avantages sociaux
De 33.000 à 150.000 euros 512,55 euros (montant 2017)*
   

Durant l’année de votre promotion, les conditions et le montant des avantages sociaux sont réduits proportionnellement à votre période d’adhésion à la convention.

Comment les utiliser ?

Les avantages sociaux INAMI sont destinés à financer une couverture sociale complémentaire : soit vous vous constituez un capital pension dans le cadre d’une Pension Libre Complémentaire (PLC) Sociale, soit vous vous protégez contre la perte de revenus professionnels en cas de maladie ou accident par un contrat revenu garanti. Si les deux possibilités existent, il est fiscalement plus intéressant de financer personnellement votre contrat revenu garanti et d’en déduire les cotisations comme frais professionnels. Investis et capitalisés annuellement dans un contrat de PLC Sociale où ils bénéficient d’un solide rendement, vos avantages sociaux produiront un capital pension qui vous sera bien utile pour compléter votre pension légale à la fin de votre carrière professionnelle.

*à confirmer par un AR.

Conseils sur mesure

Voulez-vous une mise à jour de votre situation financière? Contactez votre conseiller pension au numéro mentionné ici à droite ou via mail pour des conseils sans engagement.

Prenez rendez-vous